• A
  • A
  • A
  • ABC
  • ABC
  • ABC
  • А
  • А
  • А
  • А
  • А
Regular version of the site

News

6 février a eu lieu la rencontre « Francophonie et géopolitique » dans le cadre de la Journée et la Politique Mondiale

Le 6 février 2021 Vera Ageeva, professeur associée à HSE et présidente du Club Français HSE, et Benjamin Boutin, président de l´association « Francophonie sans frontières », ont abordé la question de la Francophonie dans le cadre de la Journée et la Politique Mondiale à HSE. La rencontre portait sur le développement du monde francophone et sur ses valeurs.


L’événement était tenu en français ainsi qu’en russe avec l’interprétation consécutive. Grâce à son format bilingue, nous avons reçu 65 participants, ce qui a prouvé que le phénomène de la francophonie dépasse les frontières de la France et de l’Afrique et intéresse les gens de toutes les nations.

Quel est le rôle de la francophonie dans l’histoire et dans le monde moderne ? Pour répondre à cette question, Vera Ageeva a fait un aperçu des événements clés dans le développement de la francophonie, à partir de la première utilisation de ce terme par Onésime Reclus en 1880 et jusqu’à présent, où l’Organisation Internationale de la Francophonie regroupent 88 états ou gouvernements. Maintenant, le français est parlé par environ 300 millions de personnes, mais l’OIF prédit que vers 2050 ce chiffre va plus que doubler. Il est aussi important de souligner qu’un grand nombre de francophones sont citoyens de pays africains, ce qui ouvre beaucoup de perspectives d’échanges et de développements pour les francophones en herbes. 🌐

Pour sa partie, Benjamin Boutin s’est concentré sur les principales institutions et les opérateurs de la Francophonie. Premièrement, c’est l’Organisation Internationale de la Francophonie, qui supporte les différents promoteurs de la francophonie, tels que TV5MONDE, l’Université Senghor Association Internationale des Maires Francophones, etc. De plus, M. Boutin a parlé de sa propre ONG “Francophonie sans frontières”, qui a été fondée en 2017. Cette organisation vise à « promouvoir les échanges, la mobilité et la coopération entre francophones et francophiles du monde ». Il a également mentionné “Adiflor”, une association qui encourage la lecture en français, et “France Canada”, une association française qui « favorise les échanges bilatéraux entre la France et le Canada ».

L’idée qui apparaît en filigrane pendant les deux parties, ainsi que dans la session questions/réponses, c’est que la Francophonie n’est pas qu’un simple moyen pour la France de promouvoir ses intérêts et exercer son influence politique. En réalité, l’idée d’unir le monde francophone n’a pas été exprimée en France, mais au Niger. Aujourd’hui, malgré le fait que la France soit l’un des contributeurs majeurs de l’OIF, c’est le compromis et l’échange de toutes les cultures francophones, qui sont au coeur de ce projet.

Le Club Français félicite anciens et nouveaux francophones du monde entier et vous souhaite de nouveaux progrès dans votre apprentissage de la langue !